Le BAPE est-il encore crédible?
2015-07-23

Dans son rapport déposé le 17 juillet, le BAPE recommande au gouvernement du Québec de fermer la porte à l’exploitation de mines d’uranium en raison de l’incertitude entourant la sécurité des populations voisines et des travailleurs, et en l’absence d’acceptabilité sociale.

Dans le rapport du BAPE, l’AEMQ déplore le peu de considération que la commission a accordé aux connaissances de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN). La CCSN (et son prédécesseur, la Commission de contrôle de l’énergie atomique) est la référence au pays depuis bientôt 70 ans.

« On a un organisme canadien qui existe déjà et qui est reconnu partout dans le monde. Or, quand vient le temps de faire un mandat sur la filière uranifère, on néglige les connaissances de la Commission. »

— Valérie Fillion, directrice générale de l’AEMQ


Lire l'article




» Retour