La Commission canadienne de sûreté nucléaire fustige le BAPE
2015-07-29

La Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN), chargée de réglementer l'utilisation de cette énergie au pays, met en doute la crédibilité du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE).

Dans une lettre adressée au ministre de l'Environnement David Heurtel, la Commission fustige l'organisme québécois pour un rapport «troublant» sur l'exploitation de l'uranium, dont les conclusions «manquent de fondement scientifique et de rigueur» et induisent «en erreur» les Québécois.

Le 17 juillet dernier, le BAPE recommandait au ministre de l'Environnement de ne pas donner le feu vert à l'uranium sur le territoire québécois. 

Lisez l'article complet.





» Retour