Participation de l'AEMQ lors d'une table ronde sur l'acceptabilité sociale à Québec Mines
2015-11-18

L’expérience des dernières années a démontré que les démarches d’acceptabilité sociale et d’échange avec les communautés locales ont été bénéfiques pour toutes les parties prenantes. Lorsque consultés sur la question, les représentants des sociétés minières s’entendent pour dire que ces initiatives ont mené leurs projets à un plus haut niveau de maturité et que, souvent, ces initiatives ont permis de trouver des solutions novatrices à des enjeux parfois complexes. Individuellement donc, les promoteurs miniers ont évolué avec les exigences du jour et établissent un climat de confiance avec le milieu d’accueil de leurs projets. Les exemples de ces succès sont multiples et toujours pertinents à valoriser.


Cependant, malgré une évolution importante des pratiques environnementales et sociales de l’industrie minière, le reflet de son image auprès la population québécoise ne semble pas suivre la même tangente. Il apparaît donc plus que pertinent de se questionner sur les raisons de cette stagnation évidente de la perception du public envers cette industrie. Les approches déployées par celle-ci à ce jour ont tablé sur la transparence et la diffusion d’une information objective et factuelle. Il est clair que les critiques de l’industrie ont acquis un capital médiatique et une compréhension des médias leur permettant de véhiculer leurs messages de façon très efficace. Ainsi, comment l’industrie peut-elle réussir à mettre à profit les efforts investis dans l’engagement avec les communautés, la discussion et la transparence, pour améliorer la perception des Québécois à son égard?


En savoir davantage





» Retour