Le diamant du Plan Nord
2015-07-16

Le gouvernement Couillard a eu beau, le printemps dernier, réactualiser le Plan Nord, l‘ambitieux projet de valorisation de notre potentiel minier ne converge toujours pas avec la conjoncture économique mondiale, qui n’affiche pas un grand appétit pour les produits de matières premières.

La pression à la baisse est encore forte sur les prix de la grande majorité des minerais et des métaux que l’on retrouve dans le Nord québécois, ce qui décourage les investissements dans tout nouveau projet d’exploitation.

L’implantation de la mine de diamants Renard et de l’usine du gisement diamantifère Renard, dans les monts Otish, constitue cependant une belle exception et apparaît comme une éclaircie rayonnante dans la grise morosité du Plan Nord.

On savait déjà que le gisement diamantifère qui y repose est d’une excellente qualité. On y produira, à partir de 2017 et sur une base commerciale, des diamants de joaillerie d’une valeur actuelle moyenne de 190 $US le carat.


Lire l'article




» Retour